INTERPRÉTATION DES RÊVES et ÉVEIL SPIRITUEL

- spirituellementvotre -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Escaliers, enfermement et décapitation. Besoin d'aide svp !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bonjour,

J'ai besoin d'aide pour éclaircir trois rêves que j'ai faits en une seule nuit, qui m'ont choquée et auxquels je repense beaucoup.
Avant tout, j'explique le contexte dans lequel je suis : j'aime une personne passionnément et ma mère m'interdit cet amour, qu'elle condamne fermement. J’appellerai cette personne X.

Mon 1er rêve : Je pars à la poursuite de la personne X, retenue chez des gens fous qui se prennent pour ses parents, jusqu'à la déguiser en bébé. Elle doit feindre de les aimer pour rester en vie. Pour retrouver X, je dois descendre un escalier en colimaçon très grand et sinueux. Je suis moi-même poursuivie par quelqu'un (dans mon rêve je ne vois pas son visage), alors je cours, je dévale ses escaliers en sautant des marches. Coincée, je décide de sauter dans le vide entre le colimaçon, je descends ce "tube" assez lentement, comme si je flottais et j'atterris au sol. C'est un endroit sombre, je sais que X est retenue là, quelque part. Je la cherche, je finis par la trouver dans une toute petite pièce où il fait tout noir. On décide de s'enfuir mais on ne trouve aucune issue, on n'a pas d'autre choix que de passer par une fenêtre. Des gens nous poursuivent. Et alors que j'étais censée être en bas (puisque j'ai descendu un grand escalier), j'ouvre la fenêtre et découvre que le sol est à des dizaines de mètres plus bas!... Et je me réveille.

Mon 2e rêve : C'est un fragment. Deux hommes sont face à moi, une hache dans leur main, et l'un d'entre eux me dis "écris son nom" (sous-entendu celui de la personne aimée). Et il s'écrit un nom avec la lame de sa hache sur sa gorge, ensanglantée. C'est celui-là qui m'a le plus choquée. Et cette phrase "écris son nom"...

Mon 3e rêve : C'est un rêve encore plus succinct. J'ai une hache dans la main, j'ouvre une boîte devant moi et en sort un poussin ou quelque chose comme ça. Ma tête me dis : "décapite-le". Je me réveille.

Voilà j'ai essayé d'être le plus honnête possible et de donner le plus de détails. Si vous avez des pistes d'interprétation, je vous serais très reconnaissante de les communiquer, et je vous en remercie d'avance.

Voir le profil de l'utilisateur
  bmarlowe

une petite présentation en haut du site aurait été fort sympathique, histoire de mieux te connaitre et aussi  pour montrer que tu es ok avec le règlement.



Tes rêves : c'est assez simple de voir, dans leur ensemble, qu'ils traduisent ton état d'esprit du moment tout simplement :

1)
>partir à la poursuite de x :c'est partir vers ton amour. vers cette part de toi qui en vous unissant vous place dans l'amour ( ou le désir, mais cela est une autre histoire)
les gens fous, les parents, ce sont ces énergies, ces entités qu'on portent en soi, vus à travers les autres qui sont toutes les croyances retenues depuis la nuit des temps , reposant sur le bien et le mal donc le jugement. Emplissant l'humanité de karma, de culpabilité etc...

>la déguiser en bébé : les parents infantilisent leur enfant (pour mieux les gouverner!) en projetant  leur propre karma, à la différence de les élever qui donne un sens de guide et de sagesse .

>Feindre de les aimer pour rester en vie :alors là c'est le principe même du chantage affectif : la mémoire du petit enfant a enregistré que si il n'était pas aimé, alors il y avait séparation d'avec le parent et risque d'être abandonné, sans défense et de mourir (là, je caricature) (ex :si tu ne fais pas ça, maman ne t'aime plus!)(et le parent s’arrange généralement pour que l'enfant craigne de ne pas être aimé pour mieux l’assujettir.... c'est souvent inconscient tout ça)
La mémoire reste pour le corps (réflexe conditionné/programme) tant que conscience n'est pas prise et dans ce cas ici, on fait tout pour être aimé de ses parents à en souffrir plus tard quand on se rend compte qu'on a pas vécu sa vie.

>Dois descendre un escalier en colimaçon :ce serait bien que tu tâches de retrouver le sens ( aiguille d'une montre ou le contraire)

J'arrête là , car si tu te souviens du sens, la suite ne sera pas la même  ; )

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour,

En effet je n'avais pas fait de présentations Embarassed C'est maintenant chose faite !

Il me semble que je descendais ces escaliers dans le sens inverse des aiguilles d'une montre...

Voir le profil de l'utilisateur
Oui maintenant c'est sûr, c'était le sens inverse ! (ça vient de me revenir )

Voir le profil de l'utilisateur
merci pour ta présentation

Si tu descends dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, alors la descente est comme un retour à tes croyances, c'est à dire à tes conditionnements.
>ce quelqu’un qui te suit, peut-être une part de toi même, cette identité passée, axée sur ces vieux conditionnements ( qui occasionnent les karmas, soit, les RE actions)
> la descente vers le sombre est aller vers sa part d'ombre, ce qui est inconscient donc les choses réprimées, ou refoulées ...
> X s'y trouve: X c'est une identité en toi, une entité, une énergie inconsciente en toi, dont la vibration qui s'en dégage a attiré cette personne que tu aimes et qui doit être sur la même fréquence . Tu as attiré à toi, une personne correspondant à ce qui est en toi (c’est la loi de l'attraction ou de resonnance) .
(les autres nous permettent de voir ce qui est en nous)

>là j'ai un soucis :tu es une femme et tu LA cherches...j'ai bien compris ? ça ne change pas grand chose de toute manière, mais on verra si ça ne pause pas de problème ensuite pour les symboles)  

Être en bas ou toucher le sol, c’est comme pouvoir matérialiser les choses. L'élément terre c'est la cristallisation des pensées.
Dans le rêve, le sol est très loin, donc les réalisations semblent difficiles à atteindre avec les craintes liées aux croyances que si on saute de haut on va se faire mal.

La fenêtre est une ouverture possible mais avec le vide on a encore des peurs.
>Le réveil, à ce moment, montre que le mental, ne reçoit pas de possibilité de solutionner le problème.

2) "écris son nom"
Là on est dans le procès, la culpabilité face à ses propres bourreaux intérieurs menaçants  dans la dualité (2)
Dualité /diable/jugement/bien/mal...antagoniste, de unité, réunification en soi)
> la hache > symbole de séparation, outil d'exécution au moyen âge...image percutante.

3)
Décapiter le poussin :
là on s'exécute. On réprime son coté enfant, avec l'image du oisillon qui vient de sortir de l’œuf etc...
Là il y a des choses à comprendre.
le fait de s’exécuter :c'est se rendre coupable de >on se reflanque de la culpabilité par rapport à une situation (ici ce peut-être celle de ne pas se sentir responsable et encore dans l’aspect qui s'est laissé étouffer par les parents)
Sauf que: c'est encore de la culpabilité donc on se replonge dans des karmas.
Là tout est à travailler:
l'acceptation :histoire de se faire monter en vibration pour ne pas s'attirer de nouvelles situations culpabilisantes ou emprisonnantes. Et puis c'est comme accepter dans le sens de ne pas se juger car l'âme est faîte pour progresser et faire des expériences et ensuite  se libérer de ses liens karmiques.
Et puis....si l'âme doit sauter faudra bien qu'elle saute un jour :là c'est un appel intérieur dont tu es la seule à entendre.

voila des hypothèses :de nombreux articles sur le site, aide à mieux comprendre certain principe ou loi pour aider à sa progression  Wink

Voir le profil de l'utilisateur
Bonsoir Beliza,

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me lire et de m'aider à déchiffrer toutes ces images!
Avant tout, je suis sidérée : on dirait que tu me connais et que tu connais ma vie Shocked Surtout la dualité... c'est mon problème depuis toujours, je me suis toujours sentie...deux. Une chose et son contraire. (En plus, je suis du signe du gémeaux!) Avant, j'avais l'impression de sortir de mon corps et de me voir d'en haut, je me voyais moi sur mon lit, je m'observais, et puis à l'adolescence j'ai voulu arrêter de faire ça parce que ça me perturbait. Et je ne l'ai plus fait.

Donc si j'ai bien compris l'article sur la loi de résonance, dans mon 1er rêve je cours à la recherche d'une partie de moi-même? Mais alors si les parents fous sont des personnages de mon rêve et que tout les personnages sont nous, ils représentent une partie de moi?? Et d'ailleurs tu as bien compris, je suis une femme et je LA cherche (eh oui, j'aime une femme!) Cela changerait-il la donne?

Enfin pour mon 3e rêve, tu insistes sur des choses à creuser, à comprendre... Je n'arrive pas à comprendre : c'est encore moi que je veux décapiter à travers cet animal? En attendant, je ne le fais pas, mon cerveau me réveille avant le dénouement de toutes ces histoires...

Voir le profil de l'utilisateur
Il y a une jolie parabole :

Imagine que tu es la bobine dans un projecteur et que tu vois ta vie sur l'écran.
Ce que tu vois sur l'écran vient du projecteur. Ta vie extérieur est l'effet de ce qui vient de l'intérieur de toi.
Si tu veux corriger des choses, tu ne peux pas le faire sur l'écran mais bien sur la bobine !

Donc les parents, le poussin, la copine (enfin les vibrations qui en émanent) sont en toi.
Si tu veux les corriger, c'est en toi qu'il faut le faire, c'est à dire intervenir sur tes croyances, sur tes vibrations.
C'est là que le travail spirituel intervient. Spirituel venant d'esprit c'est à dire de la conscience (non pas de veille) mais de la conscience au sens de la connaissance. (avec science)
Si tu as du temps: à lire sur les vibrations
cela aide bien à comprendre comment ça marche...après il y a des techniques différentes pour arriver à maitriser tout ça. (tu peux aller voir à la rubrique :les différentes techniques de développement personnel)
Si tu veux approfondir , tu pourras sans doute trouver des portes de sorties et libérer ton âme pour l'instant engluée dans les croyances  et mémoires  (comme nous tous, je te rassure)

D’ailleurs tu peux déjà t'amuser à faire une expérience :tous les jours, tu te répètes avec grande conviction (comme si tu jouais un personnage bien heureux) que tes parents ou les parents de ta copine ou les deux, sont des gens d'une ouverture exceptionnelle, t'aiment et te guident de manière inconditionnelle, en les remerciant d'être là pour toi et les autres (et cela dans le plus grand secret/ne pas le dire autour de soi/une expérience ne peut être parasitée des avis d'autrui).
Et tu vois ce qui se passe, mais sans rien attendre. Tu observes, c'est tout.
Et tu nous diras....

Bien à toi I love you

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour Beliza

Je viens te donner des nouvelles de ta proposition d'expérience... Tout d'abord j'ai lu l'article sur les résonances qui a...résonné en moi Wink
En suite, j'ai fait le petit test que tu m'as conseillé, à savoir de répéter que mes parents sont d'une ouverture exceptionnelle etc. Coïncidence ou non, ma mère (qui me posait vraiment problème et est allé jusqu'à m'insulter de façon répétée) a tout simplement arrêté de mal me parler et même a tenté de discuter avec moi, même si c'était difficile pour elle... Bref je sens qu'on est dans une meilleure voie même si la route est longue... Et, autre chose qui n'a peut-être rien à voir, je pensais ce matin à un courrier envoyé en Espagne il y 3 semaines et je me disais : "ah tiens, quand est-ce que j'aurais des nouvelles de ce courrier?" Jusque là je n'y avais plus pensé depuis les 3 semaines. Et là... on frappe à la porte : un recommandé d'Espagne que m'apportait le facteur.
Ca commence à faire beaucoup de coïncidences!

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour bmarlowe

Merci pour ton partage et ton témoignage.

Coïncidence ? plutôt synchronicité!
les vibrations émises par tes pensées, avec cette expérience, sont sur une plus haute fréquence (si on peut appeler ça comme ça) et donc t'ont renvoyées des situations plus constructives en rapport à ses vibrations.
Tu peux continuer encore jusqu'à ce que de nouvelles portes s'ouvrent. Faut juste ne jamais lâcher même si tentation se faisait face à une forte adversité ressenti (ce qui ferait replonger dans des vibrations négatives et donc les karmas)et ferait se  mettre en colère ou renvoyer des verbes agressifs ou autre.
C'est un travail de maîtrise de soi mais très évolutif...enfin tu verras ce qui se passe en continuant ce type d'expérience.

merci encore pour ton témoignage

Bien à toi  Wink

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum