INTERPRÉTATION DES RÊVES et ÉVEIL SPIRITUEL

- spirituellementvotre -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

CONDITIONNEMENT (karma résiduel)

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 CONDITIONNEMENT (karma résiduel) le Sam 05 Jan 2013, 22:57

De Bodhiyuga,




Conditionnement
(karma résiduel, schéma de fonctionnement, mémoire, ancrage)

[Les conditionnements] Toute action laisse une empreinte mémorielle dans la psyché (plus précisément au niveau de l’inconscient). Plus l’action est répétée, plus elle est chargée émotionnellement, plus la mémoire karmique est influente. Un conditionnement est une mémoire, ou un ancrage, qui, comme son nom l’indique, a le pouvoir de conditionner la personnalité. Il contient une impulsion créatrice qui, lorsqu’elle est réactivée par certains stimuli, va conduire l’individualité à agir d’une certaine manière par l’intermédiaire des impulsions magnétiques de l’ego. Logé dans l’inconscient, un conditionnement peut, selon l’intensité de la charge émotionnelle qui est la sienne, conduire à des actions qui semblent plus fortes que la volonté consciente. C’est ainsi que les conditionnements peuvent être de véritables chaînes qui emprisonnent la personnalité à ses actions passées, l’empêchant d’agir sous l’influence des impulsions créatrices de l’Intelligence du Cœur. L’ensemble des conditionnements forme le karma résiduel. Si la personnalité ne se libère pas de son karma résiduel, celui-ci se régénère à chaque fois qu’il parvient à l’influencer. Alors, la personnalité émet une vibration créatrice qui va s’actualiser d’une manière ou d’une autre dans sa réalité extérieure. En effet, de par leur charge magnétique, les conditionnements "attirent" des événements, des circonstances et des situations qui seront en quelque sorte la projection extérieure du karma résiduel. Ce "paiement" du karma offre une opportunité à l’individu de prendre conscience et de se libérer de ce qu’il porte encore en lui en accueillant sa réaction qui est déclenchée par les stimuli en provenance de sa réalité extérieure. Cependant, s’il n’est pas maître de lui-même, il va s’identifier à son karma résiduel et réagir en fonction de ses mémoires, reproduisant alors la même vibration "karmique" dans un cercle vicieux d’action-réaction totalement aliénant (ce cycle infernal est connu sous le nom de samsara dans la tradition bouddhiste). Les mémoires émotionnelles négatives qui forment le karma résiduel proviennent d’un ensemble de facettes que j’appelle l’enfant blessé. Ce stock karmique négatif est la substance même de la nature inférieure. Il est important de comprendre que ce stock karmique peut très bien, de par sa nature émotionnelle-magnétique, s’actualiser dans la réalité de la personnalité sans que celle-ci se soit identifiée mentalement à l’énergie karmique. Dans ce cas, on ne peut pas parler de "conditionnement" car l’énergie karmique s’est manifestée sans conditionner préalablement la conscience de veille. L’énergie karmique résiduelle n’a donc pas besoin d’influencer la conscience de veille pour déployer sa puissance créatrice. Cela explique pourquoi un enfant peut développer une maladie karmique à l’âge de 12 ans (un cancer par exemple) sans avoir pour autant été sous l’emprise de peurs, de névroses, de culpabilité ou de rejet de soi-même. Le stock karmique résiduel, lorsqu’il arrive à maturité, va se "payer" dans la vie de la personnalité sans que cela passe forcément par une identification à l’énergie de karma. Par contre, confrontée au paiement de son karma résiduel, la personnalité va en faire l’expérience dans sa psyché ou travers de la souffrance vécue. La "Vie" lui donne ainsi l’opportunité de prendre conscience de ce qui était encore inconscient, afin de pouvoir le mettre en Lumière. Malheureusement, si la personne ne prend pas le bon positionnement intérieur (voir définition de lâcher-prise) face à ce qui lui arrive et qu’elle y réagit mentalement et émotionnellement, elle émet, par son identification, la même énergie karmique, rechargeant ainsi le stock karmique résiduel et alimentant par conséquent la nature inférieure en lui apportant la "substance" dont elle a besoin pour garder son emprise sur la personnalité. C’est la raison pour laquelle la loi du karma, évolutive[8] au départ, est devenue involutive durant l’Âge noir (Kali Yuga) de l’Humanité, Âge de l’obscurantisme où la véritable connaissance qui libère l’Âme a été occultée. Par son ignorance, l’être humain s’est enchaîné à son propre karma.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum